PICARDIE
Les Tertiales - Bât A -2, rue Nicéphore Niepce | 60200 Compiègne | Tél : 03 44 20 03 91 | E-mail : contact@capeb-picardie.fr
Accueil / Actualités / Picardie Pass Rénovation : le marché de la…
/ Je suis perdu !
13 mai 2016

Picardie Pass Rénovation : le marché de la rénovation énergétique à portée de main

Voilà deux ans que le Service public de l’Efficacité énergétique (SPEE) de Picardie se déploie dans les territoires. Son objectif : faciliter le passage à l’acte des propriétaires privés dans la rénovation énergétique de leur logement. Pour cela, le SPEE fournit à la fois un accompagnement technique clé en main, et une solution de financement en dehors des crédits bancaires, abordable quel que soit le niveau de ressources ou l’âge.
ppr-article-mai-2016

Fin 2016, 100% du territoire régional sera couvert par le dispositif Picardie Pass Rénovation. En rendant la rénovation énergétique accessible au plus grand nombre de propriétaires et copropriétaires picards, le SPEE Picardie cherche aussi à faire levier pour développer un marché régional de la rénovation énergétique, directement profitable aux entreprises artisanales.

Développer un marché local de la rénovation énergétique

La rénovation énergétique du parc résidentiel picard ouvre un marché important pour les professionnels du bâtiment picards. 2000 logements à rénover d’ici 2018, c’est à court terme une enveloppe de 50M€ de travaux. Une opportunité pour les artisans d’accéder à un marché durable et de proximité. Et l’avantage pour elles de bénéficier d’une offre solvable : en finançant le montant global des travaux et en payant en direct les entreprises prestataires sur ses chantiers, le SPEE offre aux professionnels la garantie de voir leurs carnets de commande se remplir, et leurs factures payées en temps et en heure.

A date, le SPEE dénombre près de 400 artisans inscrits sur sa plateforme des marchés, dont 90% sont des locaux. La centaine d’entreprises artisanales qui bénéficient déjà de marchés de travaux sur les 112 chantiers du Picardie Pass Rénovation en cours, sont picardes pour 93% d’entre elles (45% Somme, 26% Oise, 22% Aisne).

Faciliter la vie des artisans

Pour chaque chantier pris en charge pour le compte d’un particulier, Picardie Pass Rénovation consulte les entreprises via un appel d’offre, dont la procédure simplifiée est bien adaptée aux entreprises artisanales, en particulier aux TPE : dossier administratif unique à la première réponse, allotissement, acompte de 30% à la notification du marché. 71% des entreprises qui travaillent pour le SPEE Picardie compte moins de 11 salariés.

En dialogue constant avec les artisans et leurs représentants régionaux, en particulier la Capeb Picardie, le SPEE s’efforce de faciliter l’accès des PME et TPE du bâtiment à ses marchés, en continuant d’améliorer ses modes de consultation. Seule obligation : disposer du label RGE, un gage de qualité et une condition pour que les propriétaires privés bénéficient des aides à la rénovation énergétique.

Par ailleurs, Picardie Pass Rénovation encourage le regroupement d’entreprises pour répondre à ses appels d’offre et organise régulièrement des sessions d’information aux bons gestes de la rénovation énergétique sur ses chantiers pilotes, dans une logique d’adaptation des PME aux enjeux de la performance énergétique. A ce jour, 10% des entreprises partenaires du Picardie Pass Rénovation ont répondu à ses marchés en groupement.

Benjamin Bohorel, artisan menuisier, témoigne…

Basé à Breteuil, dans l’Oise, Benjamin Bohorel est artisan menuisier depuis 12 ans. Après avoir subi de plein fouet les effets de la crise, il décide de réorienter son activité vers la rénovation énergétique : « Depuis 4-5 ans, mon atelier de fabrication tourne au ralenti. A l’époque, c’est l’aménagement des combles qui me fait travailler. Je me suis donc concentré sur cette offre, en y intégrant l’isolation thermique. Le sujet m’intéressait, je me suis lancé ». C’est par la Capeb Picardie, dont il est adhérent, qu’il entend parler du Picardie Pass Rénovation. Après avoir suivi une des formations organisées par la confédération sur les marchés du SPEE Picardie, l’éco-artisan est convaincu qu’il y a là une vraie opportunité à saisir : « Les marchés publics, c’est jamais simple d’y aller, entre la lourdeur des démarches et la crainte de se vendre au rabais. Mais là, je me suis rendu compte que les appels d’offre du SPEE étaient vraiment simples. Le dossier n’est pas si dur à monter, et une fois qu’il est transmis, plus besoin de renvoyer à chaque fois les attestations et certificats. Quand je réponds à un marché, je n’ai qu’à envoyer l’acte d’engagement et le devis. » Autre avantage, les marchés du SPEE sont décomposés en lots, qui correspondent à autant de corps de métier : « On retrouve les marchés qu’on a en direct avec les particuliers », souligne Benjamin Bohorel.

Aujourd’hui, l’artisan et ses deux apprentis comptent quatre chantiers Picardie Pass Rénovation à leur actif, et l’entreprise vient récemment d’en signer 4 de plus. Un vrai levier pour développer son activité, et un cadre partenarial dont Benjamin Bohorel tire également pleinement parti : « sur les chantiers, les techniciens du Picardie Pass Rénovation sont à l’écoute. On n’est pas là simplement pour suivre bêtement un CCTP. Il y a un dialogue. Ils veillent aux attentes du client, mais prennent aussi en compte notre expérience. Et moi, j’apprends aussi. C’est un échange enrichissant de part et d’autre. » Un point important pour cet artisan qualifié RGE : « Même si on bénéficie de la crédibilité du SPEE auprès des particuliers, c’est notre réputation qui est en jeu. D’autant plus que Picardie Pass Rénovation est une bonne carte de visite pour se faire connaître et gagner de nouveaux clients. » Prochaine étape pour cet entrepreneur engagé : réfléchir à la constitution d’un groupement d’entreprises pour accéder à des dossiers plus conséquents ; une opportunité à la fois en terme d’activité, mais aussi pour participer au bon déploiement du dispositif, qui manque aujourd’hui de certains corps d’état – notamment des plombiers ou électriciens – sur ses chantiers.

Tourné vers l’avenir et soucieux de se développer d’abord au local, Benjamin Bohorel n’a qu’un mot à passer à ses confrères : « Allez-y, faîtes-leur confiance ; il y a à y gagner, parce que le SPEE cherche au maximum à privilégier la proximité et la qualité. C’est aussi pour ça que la Capeb continue de se battre pour qu’on se positionne sur les marchés du Picardie Pass Rénovation, pour qu’ils ne soient pas captés par les grosses entreprises, car c’est notre marché qui est ciblé, le marché du particulier. » A bon entendeur…

En savoir plus :