PICARDIE
Les Tertiales - Bât A -2, rue Nicéphore Niepce | 60200 Compiègne | Tél : 03 44 20 03 91 | E-mail : contact@capeb-picardie.fr
Accueil / La CAPEB Picardie / La conjoncture de l'artisanat du bâtiment en région Picardie
/ Je suis perdu !

La conjoncture de l'artisanat du bâtiment en région Picardie

Volume d'activité du Bâtiment, Chiffres de la construction neuve en Picardie, activité de l'artisanat du Bâtiment, typologie des entreprises artisanales du Bâtiment picardes et chiffres emploi… trouvez toutes les réponses à vos questions dans nos chiffres clés régionaux.
artisanat

Au 1er trimestre 2015, l’artisanat du bâtiment poursuit son recul d’activité avec une baisse 3 % et voit les difficultés de trésorerie de ces entreprises se confirmer.

Le début d’année 2015, avec un recul de - 3 % en volume, s’inscrit dans le prolongement de l’année 2014 (pour rappel – 3 % au 4T2014).

Cette dégradation s’explique, comme au trimestre précédent, par une chute de 6 % en construction neuve (après 6,5 % au 4T2014) et par une baisse néanmoins modérée  de l’activité d’entretien-amélioration avec -1 % (comme au trimestre précédent), malgré des travaux de performance énergétique affichant une hausse d’activité encourageante de + 0,5 % (après deux trimestres en recul).

La construction neuve continue de souffrir d’une diminution des mises en chantier avec un repli de 10,5 %, soit 351 100 unités sur douze mois cumulés. La construction de logements neufs est donc à son plus bas niveau depuis 5 ans même si, suite à la révision méthodologique de la statistique publique, le nombre de mises en chantier et de permis de construire a été réajusté. Les perspectives sont également sombres du côté des permis de construire puisqu’ils reculent de 6,6 % sur un an.

L’ensemble des métiers de l’artisanat du bâtiment est affecté affichant des replis compris entre - 2 % et – 4 % pour ce trimestre.

L’ensemble des régions enregistrent des replis d’activité compris entre -0,5% et -3,5%. Le Nord–Pas-de-Calais-Picardie, la Normandie, le Centre et Rhône-Alpes-Auvergne restent fortement impactés par la baisse d’activité.

De plus, le nombre d’entreprises déclarant travailler pour les collectivités locales ne cessent de baisser (23 % contre 33 % au même trimestre de l’année précédente). A cela s’ajoute le fait qu’un quart d’entre elles enregistre une diminution de leurs chiffres d’affaires avec ces collectivités. Les dotations en baisse de l’Etat aux collectivités locales continuent de laisser leur empreinte sur l’activité des entreprises artisanales.

Le repli de l’activité des entreprises artisanales s’accompagne égaelment d’une baisse des carnets de commandes qui ne représentent plus que 66 jours de travail en avril 2015 (contre 72 un an plus tôt). Toutefois, il semblerait que malgré ce recul, les perspectives des carnets de commandes pour le deuxième trimestre se dégraderaient moins vites, aussi bien en construction neuve qu’en entretien-amélioration et cela, pour l’ensemble des entreprises quel que soit leur effectif salarié (moins de 10 et de 10 à 20 salariés).

Malgré l’apparition de premiers signes encourageants tels que le frémissement des travaux de performance énergétique, la baisse des taux d’intérêts et la mise en place de plans de relance du logement, l’année 2015 devrait encore subir un recul d’activité dans l’artisanat du bâtiment.

Source : La lettre de la CAPEB n°820 - Février 2015


1. Quelle dynamique pour la construction neuve en Picardie et l’activité de l’entretien-amélioration

 

Les mises en chantier en Picardie totalisent 5 900 logements neufs, soit -12% sur un an en 2014 : cela représente près de 780 logements commencés en moins sur l’année. Tous les segments ont été impactés (individuel, comme collectif ou logements en résidence). C’est dans la Somme que l’on observe les baisses les plus importantes sur un an : -16% concernant les autorisations et -24% pour les mises en chantier. Cependant, la contraction des mises en chantier dans notre région est proportionnellement à peine plus importante qu’au niveau national (-10%), les logements commencés ayant baissé dans la quasi-totalité des régions, hors l’Alsace (en augmentation de 16%). Au 4ème trimestre 2014, les autorisations comme les mises en chantier sont en progression par rapport à la même période un an auparavant. Toutefois, il faut rappeler que les volumes de logements neufs (autorisés comme commencés) avaient atteint des niveaux particulièrement bas en 2013.
L’embellie observée au 2ème trimestre 2014 ne se confirme pas. Au 3ème trimestre 2014, les réservations et les mises en vente de logements sont de nouveau en repli par rapport à il y a un an à la même période. Les ventes de logements (réservations) affichent -18%, soit moins de 190 logements. Les mises en vente reculent de -19% : seulement 150 logements neufs ont été mis en vente dans la région au 3ème trimestre. Cette évolution négative s’observe aussi sur les 4 derniers trimestres 2014 (en cumul) : -38% des mises sur le marché, les logements collectifs étant plus particulièrement impactés par la baisse (-44%).
Une baisse de la construction de locaux neufs en Picardie en 2014, mais un recul moins important que dans la majorité des régions
Contrairement à de nombreuses régions métropolitaines, la construction de bâtiments non résidentiels s’est globalement maintenue en 2014 à un niveau proche de celui de 2013, en baisse de -2% (contre -9% au niveau national). Les autorisations affichent un repli (-14% entre 2013 et 2014), légèrement supérieur à la moyenne nationale (-12,5%). Tous les secteurs ne sont pas impactés de la même manière. Les mises en chantier du secteur privé non agricole se sont accrues de +24% (en particulier les locaux d’artisanat).
Pas de reprise de l’activité entretien-amélioration à court terme
L’activité entretien-rénovation reste déprimée dans l’inter-région Nord comme sur l’ensemble du territoire national. L’évolution de l’activité passée dans le logement est en net repli -28 (-17 en moyenne en France). Les chefs d’entreprises se montrent tout aussi pessimistes sur leur activité future et n’envisagent pas d’amélioration au 4ème trimestre 2014.
Légère reprise des travaux financés avec un éco PTZ sur les 9 premiers mois de l’année.
En Picardie, les volumes de travaux liés à l’éco PTZ et le nombre des prêts accordés progressent. Entre janvier et la fin du 3eme trimestre 2014, le gisement de travaux représente plus de 12 millions d’euros, en augmentation de +13%, en évolution sur un an. Le nombre des prêts accordés est plus important que l’année dernière à la même période. Toutefois, en valeur absolue, cela représente moins de 40 prêts supplémentaires par rapport à la même période de 2013 (604 entre janvier et la fin septembre 2014, contre 566 un an auparavant).

 

(sources : MEDDE - Note de conjoncture Février 2015 CERC Picardie). les dernières études CER PIcardie sont téléchargeables dans l’espace presse

2. Typologie des entreprises artisanales en Picardie

En 2013, en Picardie, le nombre d’établissements de Travaux Publics augmente de 6% par rapport à l’année précédente. Les établissements sans salarié restent dominant : plus de 8 établissements sur 10 ont moins de 10 salariés. Parallèlement les 50 salariés et plus ne représentent plus que 4% du tissu régional des entreprises de Travaux Publics.

Le nombre d’établissements du Bâtiment est comparable à celui de 2012. Les établissements sans salarié continuent à progresser, les moins de 10 salariés représentant plus de 93% du tissu des entreprises du Bâtiment picardes. Le second oeuvre reste dominant : il concentre plus de 73 % des établissements du secteur.

La mise en place du statut d’auto-entrepreneur en 2009 a contribué en grande partie à l’augmentation du nombre de créations d’entreprises en Picardie, comme sur l’ensemble du territoire métropolitain. Toutefois, En 2013, ce statut est en net repli (-22%), alors que parallèlement, les créations d’entreprises hors statut d’auto-entrepreneur sont en augmentation de +7% en 2013 (elles étaient en repli de -10% sur un an en 2012).

La baisse des effectifs salariés qui s’est amorcée en 2011 (-1,2%) s’est poursuivie en 2012 (-2,6%) et 2013 (-4,2%) en Picardie. Les tendances 2014 et les perspectives économiques 2015 n’encourageant pas un inversement de la tendance, les effectifs devraient encore fléchir, au mieux se stabiliser.

L’âge moyen des artisans et chefs d’entreprises picards est de 43,9 ans, contre 43,3 ans au niveau national. Selon les métiers, la moyenne d’âge est comprise entre 41,9 ans (les charpentiers bois) et 52,5 ans (les métiers de la canalisation). La proportion des 55 ans et plus est comparable à celle de la France, de l’ordre de 15%. Enfin, le niveau de diplôme correspond majoritairement au niveau V (CAP, BEP) avec une part des niveaux supérieurs qui s’accroît.

Source : étude structurelle CER Picardie, septembre 2014 & Tableau de bord CCCA BTP édition 2014



3. L’emploi dans le Bâtiment en Picardie

Le recul de l’emploi salarié permanent dans la construction s’accélère
Les chiffres de l’emploi salarié dans la construction en Picardie sont en baisse de -4% au 3ème trimestre 2014 (en évolution sur 1an), contre -3% au niveau national (l’emploi salarié dans la construction chute dans la totalité des régions au 3ème trimestre 2014). En Picardie, on recense 960 postes de moins dans la construction au 3ème trimestre 2014 par rapport 3ème trimestre 2013.
A l’image des autres régions, l’augmentation des DEFM dans le secteur de la construction se poursuit en Picardie. A fin septembre 2014, on recensait 8 341 demandeurs d’emploi de catégorie A recherchant du travail dans le BTP, soit 5,4% de plus qu’il y a un an à la même période (7 911 en septembre 2013).
Cette évolution représente 5 points de plus que celle des DEFM tous secteurs économiques confondus en Picardie (stable de -0,1% en évolution annuelle).

 

Source : étude structurelle CER Picardie, septembre 2014 & Tableau de bord CCCA BTP édition 2014

Téléchargez ICI le tableau de bord CCCA BTP édition 2015